Skip to content

Birds aren’t real, the fausse théorie du complot by Peter McIndoe

After 2017, the movement Birds Aren’t Real (les oiseaux ne sont pas réels) fait de plus en plus d’adeptes. Aujourd’hui, son créateur Peter McIndoe révèle la supercherie et l’intention derrière cette fausse théorie du complot.

Chemtrails, QAnon, terre plate, injection of 5G puce via les vaccins… Les theories du complot ne manquent pas. Celle say des « Birds Aren’t Real » is thrown by peter mcindoe, 23-year-old American débraillé student. Cheveux en bataille et lunettes bleu neon sur le nez, il sillonne le pays en van répandre la bonne parole. selon lui, les oiseaux ont tous été tués dans les années 70 et remplacés par des drones. Leur mission? Espionner les citoyens pour le compte de la Maison-Blanche…

Birds Aren’t Real, la théorie du complot qui n’en est pas une

À Los Angeles, Memphis or Pittsburgh, il n’est pas rare de croiser des panneaux proclaimant « Birds Aren’t Real. » Dans les grandes villes, des flyers ornent les poteaux électriques et les lampadaires, et des rallies are organized in New York or Chicago.

In November, the movement manifeste devant the social siège of Twitter in San Francisco demanding that the géant remove the blue oiseau from son branding. Juché sur son van qui affiche en lettres capitales noires BIRDS AREN’T REAL, peter mcindoe, megaphone en main, intime à Jack Dorsey de bien vouloir modifier son « dégoûtant logo d’oiseau. » Parmi les slogans brandis sur les bannières des participants : « If it squawks, it stalks! » ( « Si cela couine, cela traque ! » ) or encore « If it flies, it spies! » ( « If cell fly, cell espionne! » )

On Instagram, the movement gathers hundreds of thousands of followers (350,000 subscribers for 131 publications), certain amusés, d’autres convaincus. With their website leché et didactique (via lequel il est possible pour una poignée de dollars de se procurer stickers, casquettes et t-shirts au design élégant), le movement Birds Aren’t Real a bien pris, il est même devenu viral. In témoignent les nombreuses vidéos YouTube montrant peter mcindoe en train de répandre calmly l’information depuis son van garé devant Walmart…

« Birds Aren’t Real n’est pas une simple satire superficialle des conspiracies. »

During the cinq denières années, peter mcindoe a incarné son personnage à la perfection: celui d’un jeune homme zinzin à la dérive ayant réussi à rassembler une poignée de fidèles tout aussi perchés que lui. Aujourd’hui, le jeune homme qui declare avoir été « élevé par Internet » raconte qu’il savait parfaitement ce qu’il faisait.

Yes peter mcindoe lance le movement sur un coup de tête, son intention s’est rapidly aiguisée. L’idee lui vient à Memphis lors d’une marche pour le droit des femmes à laquelle s’invitent des protesters pro-Trump brandissant des panneaux aux slogans ubuesques. « Birds Aren’t Real n’est pas une simple satire superficialle des conspiracies. Cela vient du plus profond de nous, declare le jeune homme aujourd’hui au New York Times. Beaucoup de gens de notre génération resentent la folie dans tout cela, et Birds Aren’t Real a été un moyen pour eux de digérer tout cela. » Par tout cela, comprendre l’absurdité d’un monde post-vérité.

In order to parfaire la trickery, the young man engages a débonnaire actor for jouer the role of an old CIA agent who confesserait avoir travaillé sur la surveillance par drone (sur TikTok, the video is watching over 20 million dollars), et d’autres encore pour representer les « bird truthers » et legitimer le movement sur Instagram.

Grace à l’argent récolté via the merchandising sale, peter mcindoe Et son ami Connor Gaydos peuvent desacrer à temps plein à leur activité, financier l’achat de panneaux publicitaires et envoyer des membres de leur «Bird Brigade», leurs adeptes mis dans la confidencia, participer aux rallies et conférences tenus dans le pays. For my members of the bird brigadeClaire Chronis, 22 years old : “C’est une manière de combattre les problemes dans le monde qu’on a pas vraiment d’autres moyens de combattre”, rapporte la jeune fille au New York Times. « On combat the folie for the folie. »

As a beaucoup of members of the Bird Brigade, peter mcindoe a «perdu» beaucoup de proches, tombés sous les fake news et theories du complot. In cosplayant des theoriciens du complot, ils auraient trouvé une communauté et un moyen de rire ensemble de l’incompréhensible, explain au New York Times le jeune homme. Not in a family three religious and conservative, peter mcindoe aurait baigné toute son enfance dans le conspiracynisme: scolarisé à la maison, on lui avait appris that «la théorie de l’évolution faisait partie de un grand plan de lavage de cerveau des Démocrates et que Obama était l’Antéchrist. » Une fois à la fac en 2016, il doit se debattre dans un monde composé de réalités multiples. Et he realise, qu’il n’est pas le seul…

« Nous avions un but. Forcer l’Amérique de l’ère d’Internet à se regarder dans un miroir. »

With the weather, Birds Aren’t Real Se solidifie autour d’une idee centrale: «C’est essentiellement devenu une expérience de désinformation. Nous avons pu constructire un mundo entièrement fictif qui a été rapporté como un fait par les médias locaux et questionné par le public. »

Car si le mouvement autant d’ampleur, c’est notamment grâce à la couverture médiatique qu’il reçoit. To many reprises, peter mcindoe He is interviewed by the local American press, who takes tour to tour le sujet de manière sceptique ou sérieuse.

Afterwards, the young man would like to chew it, estimating that the moment était venu de lutter against the autrement misinformation. Objectif 2022 : authentic returner of conspiracy theorists than possible. « Oui, nous avons intentionnellement diffuse de the disinformation au cours des quatre dernières années, mais nous avions un but. Forcer l’Amérique de l’ère d’Internet à se regarder dans un miroir. »